6 janvier : mots doux du jour

Chaque jour un petit florilège des mots reçus en cadeaux…

expo photo denis lebioda cafe du peuple ancien« Ce Café du Peuple est un lieu formidable (sans jeu de mots…), très important pour créer du lien social, surtout en ces temps de repli sur soi. Nous y avons vu des spectacles fantastiques, des artistes pas forcément connus mais à découvrir.Sa disparition serait une grande perte pour Veynes et sa région. » Dominique SICARD

« C’est un lieu convivial qui fait vivre le centre ville de Veynes et les environs. Il propose une programmation variée, pour tous les âges, tous les goûts, il crée du bien être, des rencontres, de la solidarité, du lien social… bref c’est un lieu précieux qu’il faut à tout prix préserver, encourager et faire connaître ! » Lison JAMMES, chanteuse, Buëch.

« Parce que c’est le seul endroit de Veynes qui n’engendre pas la morosité et qui mérite de vivre. » Michel PELLOUX

13775542_283075742083989_470197326728908104_n« Je signe pour que le Café du Peuple continue d’exister , de vivre, d’apporter
une âme au cœur du Buech » Claude GIL

« J’aime les fourmis et les diables !! » Hervé LAPALUD, chanteur, Paris.

« Je signe parce que je connais le lieu et qu’il est essentiel que des endroits comme le Fourmidiable existent, vivent et nous permettent d’échanger et de rencontrer l’autre. » Frédéric RICHAUD, metteur en scène, Vaucluse.

« Il faut lutter contre la désertification culturelle du grand Buëch ! Le Fourmidiable est INDISPENSABLE et je le soutiendrais avec force ! «  Bérangère ANDRE.

« La culture doit continuer à vivre dans ce pays , Le Fourmidiable doit continuer à vivre dans notre vallée , dans le Buech , demandons à nos élus d’arreter de faire des économies sur l’essence même de ce que nous sommes retranscrite par la culture , refusons d’être formaté à une mono culture télévisuelle dirigée ! » Guy MARIANI

« Je soutiens le spectacle vivant, ce d’autant plus à Veynes dans les Hautes-Alpes, département à fort potentiel humain, dans une cité éloignée des centres urbains et des métropoles d’équilibre. » Frank-Eric RETIÈRE, directeur du Théâtre du Briançonnais.

13567073_262432194148344_2245625973584090118_n« Non seulement le Fourmidiable ne doit pas disparaître mais Il faudrait des Fourmidiables partout. » Yves FRAVEGA, metteur en scène, Marseille.

« Le culturel compte bien plus pour moi que tout autre bien. » Roger CASTEX

La pétition est en ligne ici.

La campagne de promesse de dons se trouve là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s