Archives pour la catégorie Soutien au Fourmidiable

6 bonnes raisons de ne pas être bénévole au Fourmidiable cet automne

Pourquoi il ne faut vraiment, mais vraiment pas, être bénévole au Fourmidiable ?

  1.  Etre bénévole, ça fait sortir de chez soi et rencontrer du monde, c’est pas pratique
  2. Etre bénévole au Fourmidiable c’est participer à la vie de l’association et à l’animation de la commune. Ouuuhhhhh !!!
  3. Etre bénévole suite au départ de Vanessa, c’est aider l’équipe à poursuivre les activités au Café du peuple, alors qu’il y a de très bonnes séries à la télé comme Plus belle la vie, et qu’il faut soutenir leur audimat
  4. Etre bénévole au Fourmidiable cet automne et cet hiver, ça pourrait permettre aux salariées de se reposer et de prendre des vacances aux Bahamas pour y déposer leur salaire, alors que c’est déjà que des grosses fainéantes.
  5. Etre bénévole au Fourmidiable, ça t’oblige : à goûter le porc au caramel et les fondants au chocolat de Marc, à manger les houmous de Sophie, les salades de Jean-Luc, les tomates provençales de John, les cakes salés d’Amélie et les tomates du jardin de Maud, ça t’oblige à boire des coups à moitié prix avec les artistes, et même parfois de manger avec eux en leur taillant le bout de gras. En plus tu te tapes des spectacles (gratos, heureusement) avec des gens qui parlent dedans, voire carrément de la musique quand ils ont pas trouvé mieux.
  6. Bref, être bénévole au Fourmidiable c’est carrément l’enfer et c’est surtout archi-inutile ! Et potentiellement ça pourrait presque sauver le Café, ce qui n’est quand-même pas le but…

benevole

Alors, soyez inutile et rejoignez-nous au Fourmidiable !

On va sérieusement avoir be

soin de votre participation pour le quotidien et les activités :

– Polluer l’espace urbain en distribuant des flyers/affiches

– Faire picoler le public en tenant la buvette lors des soirées et jeudis matins

– Faire payer et repayer le public en aidant à la billetterie et aux adhésions

– chercher des fûts de bière (en Belgique de préférence)

– préparer les assiettes charcute/fromage pendant les soirées (sans piquer dedans)

– préparer des repas pour les artistes, ou les héberger (certes, il y en a qui sont allergiques à la betterave, aux chats, aux plumes d’autruches, asthmatiques, enrhumés, alcooliques, ou qui se déplacent avec leur famille sur 3 générations, mais ça se passe toujours très très bien avec les bénévoles).

Mais aussi : 

– participer aux réflexions (aux quoi ????)

– nous aider au bureau (répondre au téléphone et dire qu’on n’est jamais là, mettre à jour les adhésions illisibles, relever les 463 mails du jour dans la boite mail « contact », faire des documents de com sans phote d’ortografe, etc…)

– poster des courriers

– aider à la coordination des (autres) bénévoles

– nous apporter un soutien moral de tous les jours

Oui, vous l’avez compris, l’association a besoin de vous plus que jamais dès maintenant ! 
Surveillez votre adresse mail, vous pourriez prochainement être tiré au sort pour remplir le tableau de bénévolat.
On vous attend, on vous espère, pour vous avoir auprès de nous pour faire fonctionner le Café et le projet.
Bénévoles hyper-actifs et salariées ne vous diront jamais assez merci…
Publicités

Une mobilisation sans précédent, à amplifier de toute urgence !

plaquetteEn à peine 15 jours, notre pétition atteint plus de 1400 signataires (net et papier) et plus de 8000€ de promesses de dons (particuliers, assos, entreprises). C’est une mobilisation sans précédent pour le Buëch et même pour notre département. Elle démontre l’attachement d’un territoire à un projet culturel et populaire. Les nombreux mots de soutien raconte chacun à leur manière la nécessité de maintenir le Fourmidiable et son Café du Peuple. Certains insistent sur la convivialité, d’autres sur la qualité des propositions artistiques, nombreux sont ceux qui souhaitent en soutenant le Fourmidiable souhaite défendre la vitalité de notre commune et de notre vallée.

Nous rencontrons lundi nos partenaires financiers. L’avenir de notre association dépend en grande partie de ce rdv crucial. La réussite de cette mobilisation citoyenne aura du poids lors de cette table ronde. C’est pourquoi nous appelons tous nos soutiens à amplifier la diffusion de la pétition et de la campagne de promesse dons d’ici lundi. Nous aimerions atteindre les 1500 signataires et les 10000€ de promesses de dons !

Pour signer c’est ici !

Pour faire une promesse de don c’est là !

Pour soutenir le Fourmidible vous pouvez aussi nous rejoindre demain Dimanche pour une conférence spectacle sur le vélo : Respire ! (oui il faut cliquer sur le mot respire pour plus d’infos !)

13567073_262432194148344_2245625973584090118_nQuelques mots doux pour passer l’hiver et revoir un printemps :

« C’est la vie conviviale qui doit être encouragée » Lucile GINDRE

12 janvier : mots doux et actions de soutien…

Bonjour,

aujourd’hui 12 janvier : 908 signataires et 5420€ de promesse de don. C’est bien mais nous pouvons faire mieux…

D’abord en partageant (sur les réseaux sociaux ou par mail…) cet article, en cliquant sur ce lien ici pour pétitionner et là pour faire une promesse de don.

Ensuite, en lisant les mots de soutiens du jour à la fin de cet article (c’est bon pour le moral et ça dévoile la diversité des gens qui nous soutiennent !)

Vous pouvez également imprimer la pétition : petition-pour-que-le-fourmidiable-continue-a-ouvrir-ses-portes

ou imprimer la campagne de promesse de don : formulaire-promesse-de-don-au-fourmidiable

et proposer tout ceci à votre entourage…et ramener le tout au 33 rue Jean Jaurès à Veynes !

Enfin le soutien le plus actif à nous faire serait d’être présent samedi soir pour notre soirée Sound System : danser pour soutenir un lieu culturel, c’est tout de même un beau programme ! Plus d’infos ici.

Ensuite on se retrouve lundi à 18h au café du peuple pour un rdv de tous ceux qui s’impliquent pour sauver le FD (bonnes idées et bonne humeur bienvenu !)

13775542_283075742083989_470197326728908104_nMots doux collectés du jour :

« Lieu indispensable sur notre territoire en terme artistique, en terme de lien social en terme de survie d’une certaine convivialité dans nos villes et villages. »Philippe ARIAGNO, directeur du Théâtre la Passerelle à Gap.

« Pour que les rencontres, les partages, la culture continuent de vivre dans ce lieu devenu maintenant si incontournable que l’on envisage même pas sa disparition !! » Christine SOUCY

« Impossible et impensable que le Café du Peuple ferme ! C’est un des lieux essentiels de culture dans les Hautes-Alpes. » Julien BRETAUDEAU

« Soutenons les lieux de culture ils nous préserveront du retour des obscurantismes qui eux ont des vrais soutiens » Patrice SERRUS

« Indispensable mais pas seulement au niveau régional. » Xavier lacouture, chanteur.

« Je signe parce que pouvoir bénéficier, en milieu rural, d’une telle vie culturelle, de spectacles de qualité et d’un tel lieu de rencontres, c’est exceptionnel ! » Mae AUGEREAU

 

 

9 janvier : quelques mots collectés !

Nous sommes le lundi 9 janvier : en 4 jours de mobilisation le nombre de signataires de la pétition est de 694 et les promesses de dons s’élèvent à 3760€.

Bravo à tous pour ce départ en Fanfare ! (mais la route est longue et nous pouvons faire beaucoup mieux.) Tous les motivé-e-s se réunissent ce soir à 18h au café pour structurer et élargir les soutiens. Une campagne papier de la pétition et des promesses de don sera publié rapidement.

En attendant voici une sélection de quelques mots reçus en cadeau…

cropped-13729122_297145510677012_4155557280123522900_n.jpg« Parce que j’aime bien le pastis et la belotte, mais si ya plus que ça à faire sur Veynes, on est mal barré. » Jean-Laurent PERNIN

« J’y tiens vraiment !!! Parce que originaire du coin et envie de m y rendre quand j y retourne !  » Maud GUILLOUX

« On en est tous au même point, on lâche rien! haut-var/buëch même combat! courage les z’ami.e.s!! « Romain CHAFFARD (responsable du « Plancher des chèvres »)

« La culture en milieu rural c’est juste essentiel. » Pascal RAGOUCY

« Les lieux culturels populaires sont des remèdes à la morosité, au fatalisme, ils soignent nos rapports humains et nous donnent le goût de vivre ensemble. Preservons les! »Léo JEANNET

« En tant que chanteuse, le Fourmidiable m’a accueilli de la plus agréable, légère , humaine et professionnelle manière qu’un artiste souhaite l’être. Les permanents et les bénévoles de l’association et le public ont été avec moi si généreux et bienveillant. Il ne faut pas que ce lieu ferme parcequ’il est precieux dans son implantation géographique et dans le paysage culturel. »Camille FEIST, chanteuse, Paris.

« Un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures. Proverbe africain » Martine BERMOND, La beaume.

« j’en veux un à la Belle de mai! » Anne PFISTERcropped-cropped-12806054_122962474761984_2490487050154076675_n1.jpg

« Même si je ne participe que très peu aux manifestations, je trouve ces animations tout à fait nécessaires! Veynes se meurt et ce serait très triste et très regrettable que le Fourmidiable soit enterré! » ROGER Claudine, Veynes, France

« un lieu merveilleux que je viens de découvrir à l’occasion d’une soirée théatrale…Je soutiens sans réserve. » Dominique BERNARD, Laragne.

« Il le faut, c’est un super lieu que même les gapençais fréquentent. » Romain CHAB

« C’est un lieu magique où l’on y fait de formidables découvertes artistiques et humaines, une alternative à ce que nous servent les médias…. » Philippe ASSAIANTE, Aspres/Buëch.

« Cet endroit est absolument nécessaire, convivial, atypique, solidaire, culturel, agréable, intéressant, joyeux, abordable, étéroclyte, solidaire, populaire, dynamique, Veynois, ouvert, intelligent, chalereux, ambitieux, modeste, charmant… »Delphine KLEM

« Je signe parce qu’il faut des antidotes à l’enfermement et à l’aigreur. Vive la rencontre, l’ouverture, la bonne humeur ! » Marc KOULISCHER

« La préservation de tout lieu culturel et de partage est nécessaire en milieu rural. Aujourd’hui, dans une société anxiogène, nous avons plus que jamais besoin de lieux d’ouverture au monde des arts et de la musique. » Chantal MATTUTINI

« Parce que je n’imagine plus notre vie à Veynes sans les rencontres et les Cultures que nous a apportés ce lieu magique animé par des personnes soucieuses de la vie collective de leur commune canton département région. » Philippe GINET

6 janvier : mots doux du jour

Chaque jour un petit florilège des mots reçus en cadeaux…

expo photo denis lebioda cafe du peuple ancien« Ce Café du Peuple est un lieu formidable (sans jeu de mots…), très important pour créer du lien social, surtout en ces temps de repli sur soi. Nous y avons vu des spectacles fantastiques, des artistes pas forcément connus mais à découvrir.Sa disparition serait une grande perte pour Veynes et sa région. » Dominique SICARD

« C’est un lieu convivial qui fait vivre le centre ville de Veynes et les environs. Il propose une programmation variée, pour tous les âges, tous les goûts, il crée du bien être, des rencontres, de la solidarité, du lien social… bref c’est un lieu précieux qu’il faut à tout prix préserver, encourager et faire connaître ! » Lison JAMMES, chanteuse, Buëch.

« Parce que c’est le seul endroit de Veynes qui n’engendre pas la morosité et qui mérite de vivre. » Michel PELLOUX

13775542_283075742083989_470197326728908104_n« Je signe pour que le Café du Peuple continue d’exister , de vivre, d’apporter
une âme au cœur du Buech » Claude GIL

« J’aime les fourmis et les diables !! » Hervé LAPALUD, chanteur, Paris.

« Je signe parce que je connais le lieu et qu’il est essentiel que des endroits comme le Fourmidiable existent, vivent et nous permettent d’échanger et de rencontrer l’autre. » Frédéric RICHAUD, metteur en scène, Vaucluse.

« Il faut lutter contre la désertification culturelle du grand Buëch ! Le Fourmidiable est INDISPENSABLE et je le soutiendrais avec force ! «  Bérangère ANDRE.

« La culture doit continuer à vivre dans ce pays , Le Fourmidiable doit continuer à vivre dans notre vallée , dans le Buech , demandons à nos élus d’arreter de faire des économies sur l’essence même de ce que nous sommes retranscrite par la culture , refusons d’être formaté à une mono culture télévisuelle dirigée ! » Guy MARIANI

« Je soutiens le spectacle vivant, ce d’autant plus à Veynes dans les Hautes-Alpes, département à fort potentiel humain, dans une cité éloignée des centres urbains et des métropoles d’équilibre. » Frank-Eric RETIÈRE, directeur du Théâtre du Briançonnais.

13567073_262432194148344_2245625973584090118_n« Non seulement le Fourmidiable ne doit pas disparaître mais Il faudrait des Fourmidiables partout. » Yves FRAVEGA, metteur en scène, Marseille.

« Le culturel compte bien plus pour moi que tout autre bien. » Roger CASTEX

La pétition est en ligne ici.

La campagne de promesse de dons se trouve là.