En passant

6 bonnes raisons de ne pas être bénévole au Fourmidiable cet automne

Pourquoi il ne faut vraiment, mais vraiment pas, être bénévole au Fourmidiable ?

  1.  Etre bénévole, ça fait sortir de chez soi et rencontrer du monde, c’est pas pratique
  2. Etre bénévole au Fourmidiable c’est participer à la vie de l’association et à l’animation de la commune. Ouuuhhhhh !!!
  3. Etre bénévole suite au départ de Vanessa, c’est aider l’équipe à poursuivre les activités au Café du peuple, alors qu’il y a de très bonnes séries à la télé comme Plus belle la vie, et qu’il faut soutenir leur audimat
  4. Etre bénévole au Fourmidiable cet automne et cet hiver, ça pourrait permettre aux salariées de se reposer et de prendre des vacances aux Bahamas pour y déposer leur salaire, alors que c’est déjà que des grosses fainéantes.
  5. Etre bénévole au Fourmidiable, ça t’oblige : à goûter le porc au caramel et les fondants au chocolat de Marc, à manger les houmous de Sophie, les salades de Jean-Luc, les tomates provençales de John, les cakes salés d’Amélie et les tomates du jardin de Maud, ça t’oblige à boire des coups à moitié prix avec les artistes, et même parfois de manger avec eux en leur taillant le bout de gras. En plus tu te tapes des spectacles (gratos, heureusement) avec des gens qui parlent dedans, voire carrément de la musique quand ils ont pas trouvé mieux.
  6. Bref, être bénévole au Fourmidiable c’est carrément l’enfer et c’est surtout archi-inutile ! Et potentiellement ça pourrait presque sauver le Café, ce qui n’est quand-même pas le but…

benevole

Alors, soyez inutile et rejoignez-nous au Fourmidiable !

On va sérieusement avoir be

soin de votre participation pour le quotidien et les activités :

– Polluer l’espace urbain en distribuant des flyers/affiches

– Faire picoler le public en tenant la buvette lors des soirées et jeudis matins

– Faire payer et repayer le public en aidant à la billetterie et aux adhésions

– chercher des fûts de bière (en Belgique de préférence)

– préparer les assiettes charcute/fromage pendant les soirées (sans piquer dedans)

– préparer des repas pour les artistes, ou les héberger (certes, il y en a qui sont allergiques à la betterave, aux chats, aux plumes d’autruches, asthmatiques, enrhumés, alcooliques, ou qui se déplacent avec leur famille sur 3 générations, mais ça se passe toujours très très bien avec les bénévoles).

Mais aussi : 

– participer aux réflexions (aux quoi ????)

– nous aider au bureau (répondre au téléphone et dire qu’on n’est jamais là, mettre à jour les adhésions illisibles, relever les 463 mails du jour dans la boite mail « contact », faire des documents de com sans phote d’ortografe, etc…)

– poster des courriers

– aider à la coordination des (autres) bénévoles

– nous apporter un soutien moral de tous les jours

Oui, vous l’avez compris, l’association a besoin de vous plus que jamais dès maintenant ! 
Surveillez votre adresse mail, vous pourriez prochainement être tiré au sort pour remplir le tableau de bénévolat.
On vous attend, on vous espère, pour vous avoir auprès de nous pour faire fonctionner le Café et le projet.
Bénévoles hyper-actifs et salariées ne vous diront jamais assez merci…
Publicités